Émancipation culturelle

« Le CJC demande aux politiques de mettre en place, dans chaque pays de l’Union européenne, une infrastructure d’information et de suivi de tous les jeunes nouvellement arrivés sur leurs territoires afin de les guider parmi le large panel d’activités, groupes et lieux qui s’offrent à eux. »

Une Europe qui créée du lien et de l’échange entre les jeunes et leur environnement en valorisant ses associations de jeunesse

En Belgique, comme dans les autres pays de l’Union, il existe de nombreux lieux où des jeunes se réunissent afin de participer à diverses activités. Malheureusement, ces lieux sont souvent méconnus, voire inaccessibles, pour ceux qui ne connaissent pas le pays. Pourquoi ne pas imaginer des « conseillers jeunesse » qui pourraient guider ces jeunes et les aiguiller vers ces lieux et activités.

Si le programme Erasmus a réussi le pari de renforcer l’identité européenne à travers la voie de l’Education formelle, il nous semble  aujourd’hui important de valoriser l’Europe à travers l’Education non-formelle. Les organisations de qualité qui existent dans tous les pays de l’Union devraient profiter à tous.

Du côté des jeunes, cela renforcerait le sentiment d’appartenance à un projet, un groupe, une communauté. Du côté de l’organisation accueillante cela permettrait de mettre en place une série de démarches permettant une meilleure inclusion et une plus grande ouverture au monde.

Documents joints