Bonne gouvernance

« Le CJC demande aux politiques de mettre en place la Charte associative à tous les niveaux de pouvoir en mettant en place une conférence interministérielle. »

Créer des ponts et augmenter la transparence

Les sept principes de la charte peuvent servir de balises. Les engagements politiques qui en découlent devraient pouvoir être déployés à tous les niveaux de pouvoir. Son contenu, ses principes, les engagements pris correspondent aux attentes de la société civile en général et du secteur jeunesse en particulier.

Les ministres de la Jeunesse des trois Communautés seraient à l’initiative d’une conférence interministérielle qui se base sur une conférence intersectorielle initiée par la Commission Consultative des Organisations de Jeunesse (CCOJ), qui devient une instance consultée pour chaque politique qui s’intéresse aux jeunes. Des ponts seraient créés avec l’Aide à la Jeunesse ou l’enseignement pour s’associer autour de tout ce qui concerne les jeunes.