Sécurité sociale

Le CJC demande aux politiques une allocation autonomie pour une jeunesse émancipée.

– Garantir la sécurité sociale pour chaque jeune quelles que soient ses particularités et son parcours à toutes les étapes de sa vie. –

Les jeunes sont particulièrement touchés par une précarité grandissante qui freine de plus en plus le processus d’autonomisation pourtant indispensable à leur propre épanouissement mais aussi à celui de toute la société. Une jeunesse protégée de l’exclusion sociale, c’est une jeunesse plus responsable, active, critique et solidaire. Pour le CJC, il est nécessaire de laisser une voix à la jeunesse et de lui donner, par le biais de la solidarité collective, les moyens nécessaires à son émancipation économique, sociale et culturelle.

Le principe défendu par le CJC est que le jeune, arrivé à l’âge de 18 ans, doit pouvoir bénéficier du soutien d’une caisse de la sécurité sociale quelle que soit sa situation et son parcours de vie. Ces mesures signent la fin des allocations familiales pour les parents et l’arrivée d’une allocation d’autonomie pour les enfants.